Télécharger ce dossier

Sommige delen van onze website zijn afgeschermd. Gelieve onderstaande gegevens éénmalig in te vullen om de volledige inhoud te bekijken.

Titre:    
Prénom: *
Nom: *
Entreprise;: *
Adresse e-mail: *
 
 
* Les champs marqués d'un * sont obligatoires
La Centre flamand de Prévention du Suicide: Would you answer this suicide call?

Would you answer
this suicide call?

Silver Effie
Centre flamand de prévention du suicide - Ogilvy Belgium

La Centre flamand de Prévention du Suicide: Would you answer this suicide call?

Would you answer
this suicide call?

Silver Effie
Centre flamand de prévention du suicide - Ogilvy Belgium

1. SITUATION DU MARCHÉ

En 2013, le Centre flamand de prévention du suicide (CPZ) comptait 80 bénévoles qui travaillaient à la Zelfmoordlijn 1813, la ligne d'intervention téléphonique de prévention du suicide en Flandre.
Ces bénévoles répondaient à environ 11.000 appels par an. Cependant, des milliers d'appels restaient sans réponse à cause d'un manque de personnel..

Il y avait donc urgence pour trouver de nouveaux candidats-bénévoles. Les candidats doivent avoir le temps, avoir l'audace et le courage nécessaires pour affronter des conversations difficiles.
Ces profils sont recherchés par des dizaines d'organisations en Flandre.

< p>Toutefois, le défi principal que rencontre la Zelfmoordlijn 1813 est l'absence de l'un des stimuli les plus importants pour les bénévoles: le contact social. En effet, les bénévoles qui travaillent pour la Zelfmoordlijn doivent s'acquitter de leurs tâches de manière discrète et totalement anonyme...
C'est comme chercher des 'aiguilles' dans une botte de foin.

2. OBJECTIFS

Fin 2014, 80 bénévoles étaient actifs. Lors d'une année normale, 15 bénévoles abandonnent et 25 nouveaux rejoignent l'équipe. Comme il y avait un manque d'effectif structurel, il était nécessaire de mettre en place une campagne de recrutement ambitieuse pour la Zelfmoordlijn 1813. Afin de pouvoir aider plus de personnes, l'objectif de cette campagne était de pouvoir déployer 30 nouveaux bénévoles formés supplémentaires à partir de 2015.

Dans la mesure où, parmi les candidats-bénévoles, seulement un nombre limité de candidats peut effectivement entamer la formation, 250 candidats-bénévoles ('leads') devaient se présenter pour atteindre cet objectif.

3. STRATÉGIE CRÉATIVE

Les bénévoles potentiels de la Zelfmoordlijn 1813 doivent eux-mêmes découvrir leur vocation sociale qui les pousse à devenir bénévole. Cette idée, nous l'avons traduite en une idée créative qui, d'une part, pouvait atteindre beaucoup de personnes ('la botte de foin') et, d'autre part, pour certains d'entre eux, faire émerger en soi le bénévole de la Zelfmoordlijn (les 'aiguilles').

Nous avons mené une expérience sociale qui explique l'importance de la Zelfmoordlijn 1813, mais qui démontre en même temps que peu de gens ont la vocation pour vraiment procéder à l'action. L'expérience était un premier test indispensable pour sélectionner des bénévoles potentiels avec le profil désiré.
En filmant l'expérience, nous pouvions atteindre un plus large public.

4. STRATÉGIE MÉDIA

Nous avons opté pour une stratégie intégrée «Paid-Owned-Earned». Une vidéo a été diffusée en ligne et distribuée principalement à travers nos relations médias (RP). Nous avons saisi l'opportunité que nous donnaient la journée mondiale de prévention du suicide et la publication des statistiques récentes relatives aux suicides en Flandre, afin d'augmenter la pertinence de la campagne pour les journalistes et les influenceurs de l'opinion en ligne. Avec un budget médiatique limité, nous avons soutenu la vidéo avec des annonces YouTube.

5. RÉSULTATS

L'expérience et l'appel pour trouver de nouveaux candidats-bénévoles ont été repris dans tous les médias importants et sur les réseaux sociaux.

Au total, 585 personnes se sont présentées comme candidat-bénévole ('leads').
L'objectif de communication de 250 candidats a été dépassé de 134 % (quantité).

Au final, 64 bénévoles actifs ont rejoint l'équipe, ce qui fait que l'objectif commercial (30 bénévoles) a été dépassé de 110 % (qualité).

Une étude scientifique a démontré que les nouveaux bénévoles formés de la Zelfmoordlijn 1813 pourront répondre à 9194 appels supplémentaires et ainsi éviter environ 203 tentatives de suicides et 33 suicides en Flandre.

CLIENT
Centre flamand de prévention du suicide
Kirsten Pauwels (°1979)

Après une formation de criminologue et un master d'Etudes Sociales Européennes Comparatives, Kirsten a débuté sa carrière en tant qu'assistante pour un projet de soutien aux prisonniers après leur libération.

Par la suite, elle a travaillé plusieurs années en tant que personne de confiance pour les patients d'une institution néerlandaise de la santé mentale, pour en définitive se lancer dans la prévention du suicide en 2008. Dans le cadre du plan d'action flamand pour la prévention du suicide, Kirsten travail d'abord en tant que coordinatrice de ce plan loco-régionale en Flandres de l'Est.

C'est en 2012, qu'elle passera au centre pour la prévention du suicide. En tant que directrice de cette organisation, elle est entre autre responsable de 'Zelfmoordlijn 1813'. Kirsten est également administratrice du centre d'expertise de la la prévention du suicide.

Centre flamand de prévention du suicide - Kirsten Pauwels

AGENCY
Ogilvy Belgium
Tomas Sweertvaegher (°1979)

Tomas a obtenu son Master en Sciences Commerciales (EHSAL) et en Relations Internationales (KuLeuven). Après ses études, il a commencé comme collaborateur à la Chambre, mais il est rapidement devenu porte-parole dans le gouvernement fédéral.

En 2007, il a intégré Ogilvy Brussels et, après quelque temps, il est devenu Reputation Director et a également dirigé Social@Ogilvy. Il invente des stratégies pour des marques comme Nestlé, Ford, Ferrero, le Parlement européen, la Commission européenne, WWF, Hard Rock Café et pour le Gouvernement flamand.

A l'heure actuelle, il dirige l'équipe stratégique à Ogilvy Brussels en tant que Strategy Director.

Ogilvy Belgium - Tomas Sweertvaegher